Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le site Estrie, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Les ressources fauniques estriennes : chasse et gestion de la biodiversité

Le cerf de Virginie est le cervidé le plus répandu en Amérique du Nord. Au Québec, la survie de l’animal est fortement influencée par les hivers rigoureux, qui se font de plus en plus rares dans le sud du Québec. Ce phénomène a entraîné une forte montée des populations de cerfs en Estrie dans les dernières années, qui engendre à son tour des problèmes grandissants, notamment la déprédation en milieu agricole, le manque de régénération forestière et les accidents routiers. Il y a maintenant un déséquilibre entre le cerf de Virginie et son habitat dans plusieurs secteurs de la région. 

La méthode reconnue comme étant la plus efficace et la moins coûteuse pour réduire les populations de cerfs et qui respecte la législation en vigueur au Québec est la récolte par les activités de chasse. Comme l’Estrie est composée à plus de 90 % de terres privées, les acteurs les mieux positionnés pour faire une véritable différence sont les propriétaires, tels que les producteurs agricoles et forestiers, qui subissent d’ailleurs de grandes pertes liées à la surpopulation du cerf.

Le présent projet constitue la mise en œuvre des constats tirés du projet pilote Gestion ciblée de la faune en Estrie (2019-2022). Ce dernier a permis de constater qu’il était possible d’accentuer le prélèvement de cerfs de Virginie dans le but de protéger les ressources.

Accompagnement

Dans ce contexte, la Fédération de l’UPA-Estrie, soutenue par plusieurs partenaires, est là pour accompagner les propriétaires dans l’implantation d’activités de chasse sur leur territoire. Une personne ressource a été engagée spécifiquement dans cet objectif, soit Vanessa Nadeau, conseillère en environnement et en faune, qui est disponible par courriel à vnadeau@upa.qc.ca ou par téléphone au 819 346-8905, poste 5100.

Outils pratiques

Plusieurs outils ont également été développés afin d’informer, mais surtout afin de mieux encadrer les ententes entre les propriétaires et les chasseurs. La liste des outils est présentée ci-dessous.

Outils d’encadrement :

  • Un modèle de contrat Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre entre propriétaire et chasseur a été préparé. Il est possible de l’utiliser et de le modifier selon les besoins du propriétaire.
  • Une nouvelle plateforme Web www.Mirador.ca Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, partenaire de la Fédération de l’UPA-Estrie, est maintenant disponible.  Cette plateforme permet d’afficher un territoire pour la chasse en y indiquant toutes les conditions du propriétaire. Ceci permet d’établir le contact avec des chasseurs grâce à une entente claire en plus de donner la possibilité de faire un revenu supplémentaire.    
  • La Fédération de l’UPA-Estrie a également contacté plusieurs entreprises ayant accepté d’offrir des services de coordonnateur de chasse spécifiquement pour les producteurs. La liste est disponible ici  (281 Ko) .

Outils d’information :

  • Document explicatif sur la chasse et ses bénéfices écologiques et économiques (à venir).
  • Guide d’implantation d’activités de chasse sur les terres privées (à venir).

Si vous avez des suggestions d’amélioration, n’hésitez pas à nous les partager. Ces outils sont développés pour aider les producteurs et peuvent être bonifiés à tout moment. Il est à noter que la plupart de ces outils peuvent aussi être utilisés pour d’autres animaux que le cerf.

Enfin, il est pertinent de mentionner le programme Chasseurs généreux,  Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrede la Fédération des chasseurs pêcheurs du Québec, qui permet d’offrir de la viande de gibier à des banques alimentaires. Ce programme est une opportunité de valoriser les ressources fauniques et de profiter de la situation régionale pour nourrir des familles dans le besoin.