Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le site Estrie, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Cohabitation harmonieuse : Cultivons la patience, la compréhension et la reconnaissance

Publié le 9 mai 2022 - Écrit par Fédération de l’UPA de l’Estrie

Catégorie :

  • Estrie
  • Citoyen/Citoyenne
  • Producteur/Productrice
  • Communiqués

La saison agricole est bel et bien lancée! Les tracteurs et les machineries agricoles se font plus nombreux sur nos routes et les odeurs de campagne sont de retour.

La pandémie a amené beaucoup de citoyens et citoyennes à revoir leur mode de vie, plusieurs ont choisi les magnifiques campagnes de l’Estrie pour s’y établir amenant un regain de vitalité dans certains territoires. Après les Laurentides, c'est l'Estrie qui a connu la plus grande migration selon le bilan migratoire interrégional 2020-2021 de l’Institut de la statistique du Québec.

La Fédération de l’UPA-Estrie profite du retour du beau temps pour rappeler que s’installer dans un milieu rural comporte de nombreux avantages, notamment la tranquillité, le grand air, l’espace, les beaux paysages, les moments de détentes, etc.

Cependant, il faut savoir composer avec les contraintes, les engagements et les réalités d’un espace dédié avant tout au travail des producteurs et des productrices agricoles.

Afin que tout le monde profite de la belle saison, il vaut mieux cultiver la patience, la compréhension et la reconnaissance envers celles et ceux qui participent collectivement à nourrir la population d’ici et d’ailleurs.

Collaborons

Le milieu agricole est vaste et complexe. Les producteurs et les productrices composent à la fois avec un environnement d’affaires local et mondial. Le milieu participe activement à bien répondre aux demandes sociétales. Il en va non seulement de la satisfaction des consommateurs, mais aussi de la survie des entreprises agricoles.

« Le secteur subit de nombreuses perturbations (guerre en Ukraine, pandémie, changements climatiques, désinformation, inflation, etc.). Rappelons aussi que de nombreuses réglementations régissent le secteur, notamment les normes environnementales, le bien-être animal, la circulation routière », a mentionné Michel Brien, producteur de lait et de foin de commerce à Racine et président de la Fédération de l’UPA-Estrie.

Avant d’appeler la police, la municipalité ou les ministères pour porter plainte, nous invitons les gens à dialoguer avec leurs voisins producteurs afin d’apprendre à mieux les connaître pour mieux collaborer. Sachez que si vous organisez un événement important, il est tout à fait possible de demander à votre voisin producteur d’ajuster ses moments d’épandage, dans la mesure ou Dame Nature collabore elle aussi.

Évitons les accidents de la route

Le partage de la route est important, les tracteurs roulent lentement! Néanmoins, les dépasser n’importe comment est très dangereux! Les productrices et les producteurs invitent les autres usagers de la route à faire preuve de patience et à profiter du paysage en attendant le bon moment pour dépasser un véhicule de ferme de façon sécuritaire.

Respirons par le nez

On comprend les citoyens de se questionner sur l’épandage. Avec son odeur, il est difficile de l’oublier. Par contre, le lisier et le fumier servent à fournir les nutriments utiles à la croissance des végétaux - autant des grains que des légumes - qu’ils soient destinés à l’humain ou au bétail. Le fumier et le lisier sont des engrais naturels produits à proximité. Même nos champs mangent local! La bonne odeur du foin frais coupé viendra bientôt compenser.

Dame Nature a le dernier mot

Il ne faut pas non plus oublier que les producteurs et les productrices sont tributaires de la météo. La pluie, le verglas, le froid ou la sécheresse peuvent perturber la réalisation des activités agricoles et il se pourrait que certains travaux doivent être effectués pendant la nuit, la fin de semaine, le soir et les journées de beaux temps.

À propos de la Fédération de l’UPA-Estrie

La Fédération de l’UPA-Estrie regroupe et représente les 4 934 producteurs agricoles propriétaires des 2 788 fermes sur le territoire des sept MRC de l’Estrie. La Fédération de l'UPA-Estrie contribue à l’amélioration continue et durable de la qualité de vie de tous les producteurs agricoles et forestiers de l’Estrie, en agissant afin de promouvoir, défendre et développer leurs intérêts professionnels, économiques et sociaux. L’UPA est une organisation syndicale professionnelle, qui fonde sa raison d’être et son action sur les valeurs de respect de la personne, de solidarité, d’action collective, de justice sociale, d’équité et de démocratie.

Nouvelle récente

  • La production de sirop d’érable enrichit l’Estrie de 214 millions $ par année

    «&nbsp;L’Estrie peut être fière de son apport à l’acériculture au Québec. Avec 214 millions&nbsp;$ de retombées économiques non subventionnées, c’est la seconde région en importance au Québec. Les producteurs et les productrices d’ici savent à quel point leur production fait la différence dans leur ville et leur village. C’est pourquoi nous sommes particulièrement enthousiastes de pouvoir le démontrer clairement, chiffres à l’appui. Avec cette étude, il ne fait aucun doute que l’acériculture est un secteur d’activité important qui mérite l’attention pendant cette campagne électorale&nbsp;», explique Jonathan Blais, acériculteur à La Patrie et président des PPAEstrie.<br /> &nbsp;

    En savoir plus
  • Élection québécoise 2022 : L’UPA-Estrie ramène l’agriculture et la forêt à l’avant-plan

    Des représentants de la Fédération de l’UPA-Estrie ont rencontré aujourd’hui des candidats des partis en élection pour remettre à l’avant-plan certains enjeux agricoles et forestiers vécus en Estrie.<br /> <br /> L'agriculture et la foresterie privée sont reconnues comme les premiers secteurs primaires de la région. Nous devons manger trois fois par jour, tout en nous approvisionnant le plus localement possible et en favorisant la protection de l'environnement. La zone agricole est menacée de toute part, ce qui provoque l'augmentation faramineuse du prix des terres au-delà de leur potentiel de rentabilité agronomique. Les producteurs et les productrices vieillissent et vivent de l’essoufflement. Dans ce contexte, comment les partis comptent-ils favoriser l'établissement de la relève qui doit continuer à nourrir le Québec?<br /> &nbsp;

    En savoir plus
  • À la défense de nos intérêts collectifs depuis 90 ans!

    Les délégués se sont réunis au Club de golf de Sherbrooke à l’occasion de la 90<sup>e</sup> assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA-Estrie. Les travaux du jour ont donc été ponctués d’éléments rappelant les moments forts de l’histoire des grands enjeux agricoles et forestiers de l’Estrie et du Québec.<br /> &nbsp;

    En savoir plus
Voir toutes les nouvelles